Secrets de fabrication

Nos écharpes sont tissées avec le plus grand soin dans un atelier artisanal français, à partir de fibres exclusivement naturelles.

Elles peuvent présenter des irrégularités qui ne remettent pas en cause leur qualité. Au contraire, celles-ci racontent le travail manuel du filateur et du tisserand qui les ont créées.

Voici les différentes irrégularités que vous pouvez rencontrer sur vos écharpes Léora.

Un nœud de tisserand.

Nous utilisons de petites bobines de fil, d’1,5kg maximum, ce qui permet de teindre le fil de manière homogène. Lorsqu’une bobine arrive à sa fin, le tisserand attache à la main le fil à la bobine suivante avant de poursuivre le tissage. Les nœuds ainsi réalisés peuvent être plus ou moins gros en fonction de la taille du fil utilisé.

Des fils flottés.

Lors du tissage, il arrive de manière aléatoire que le fil de trame saute par-dessus plusieurs fils de chaine. Les flottés de petite taille (moins de 3cm) sont considérés comme normaux. Au-delà, les écharpes sont classées en grade 2.

Des fils d’épaisseur ou de couleur variable.

Nous utilisons exclusivement des fils naturels. Ceux-ci peuvent présenter des irrégularités de couleur, de forme et d’épaisseur. Ceci est tout à fait normal et rend chaque écharpe unique.

Un brin de paille dans mon écharpe.

Cela arrive fréquemment tant sur nos fibres animales que végétales. Lorsque nous les voyons lors du contrôle qualité, nous les retirons délicatement mais il peut arriver que le lavage fasse ressortir un nouveau brin auparavant dissimulé dans le tissu. N’hésitez-pas à le retirer en tirant doucement dessus.

Un tissage flottant.

Certaines fibres comme le lin donnent l’impression que le tissage est flou. Cela est dû à son manque d’élasticité. Toutefois cette fibre d’une solidité exceptionnelle est la garantie que votre écharpe est robuste et résistante.

Lavez votre écharpe en machine avec un essorage entre 400 et 600 tours/minutes. Cela permettra aux fibres de se resserrer et de se fixer. Cependant, ne vous inquiétez-pas si le tissage conserve un aspect flottant, c’est tout à fait normal.

Une bourre de fibres.

Notre atelier de tissage brasse des tonnes de fibres naturelles par jour. Celles-ci sont coupées, frottées, assemblées… Cela crée beaucoup de poussière et il n’est pas rare de voir une bourre de fibre se glisser dans le tissage. Nous les retirons au contrôle qualité mais il se peut que l’une d’elle échappe à notre vigilance.

Pas d’inquiétude ! Vous pouvez la retirer doucement, petit bout par petit bout. Il suffit ensuite de bouger légèrement les fibres restantes pour qu’elles reprennent leur place dans le tissage.

Une pointe de lin.

Certaines fibres comme le lin demeurent irrégulières même après avoir été filées. Ces irrégularités se retrouvent après tissage sous forme de petites pointes de fibres qui peuvent être confondues avec un fil tiré. C’est tout à fait normal. Ne touchez à rien ! Votre écharpe en comporte probablement des dizaines.

Un fil qui dépasse de l’ourlet.

Vous pouvez trouver au niveau de l’ourlet des fils de couture oubliés. Vous pouvez tout simplement les couper à ras.

Au contraire, certains défauts sont dus à des accidents de tissage (fils flottés sur plus de 3cm, fil de chaine mal positionné dessinant un trait vertical sur toute la longueur de l’écharpe par exemple).

Ces écharpes sont classées comme « grade 2 » et nous leur appliquons une réduction de 10%. Dans tous les cas, il s’agit de défauts uniquement esthétiques et n’entrainant aucun risque pour le portage.